Ses actions

Les Activités éducatives

Nombreuses, continues ou récurrentes, ces activités ont pour but de favoriser le développement populaire et la fierté nationale. Elles regroupent les activités d’animation et de formation tels les conférences, les concours de français ou d’histoire, les prix au mérite, les bourses…

Les Actions identitaires

Dans les moyens mis en œuvre pour affirmer l’identité et stimuler la fierté nationale,  on  retrouve l’organisation, en collaboration avec les sociétés locales, de la Fête du drapeau, le 21 janvier, celle de la Fête nationale, le 24 juin, les Grandes Tablées, ainsi que la distribution de matériel de fierté.  (www.accentbleu.com)

Le développement régional

La SNEQ est une organisation soucieuse de la solidarité et du développement régional et local. Voici quelques exemples d’investissements de la SNEQ :

Le Jour du drapeau

Le 21 janvier de chaque année la SNEQ réalise plusieurs activités pour souligner le Jour du drapeau.

Le fleurdelisé

Le 21 janvier 1948, peu avant 15 h, le fleurdelisé flottait pour la première fois sur la tour du parlement à Québec. Remplaçant définitivement l’Union Jack, il devenait officiellement le drapeau de tous les Québécois et de toutes les Québécoises. C’était l’achèvement d’une longue histoire et le début d’une nouvelle aventure. Soixante-deux années se sont écoulées depuis et chacune d’entre elles nous rappelle à quel point les Québécoises et Québécois aiment et respectent profondément ce symbole qui les représente si bien. Depuis plus d’un demi-siècle maintenant, le fleurdelisé est au coeur de nos vies, au coeur du Québec, mais aussi au coeur du monde. source : http://www.mnq.qc.ca

Concours d’Histoire nationale

2019/2020 : Ce concours est en restructuration. Une nouvelle formule sera proposée ultérieurement.

Concours « Contes et légendes d’hier… à aujourd’hui »

Ce concours vise à favoriser chez les élèves à la fois la connaissance de la langue française et de son évolution chez nous, ainsi que le contact des jeunes avec la culture, l’histoire et les auteurs québécois. 2009/2010 : Travail coopératif de classe proposé cette année à  partir du monde imaginaire des auteurs Jocelyn Bérubé, de Matane, Richard Lévesque,  de Rivière-du-Loup  et  Jean-Pierre Pineau, de Rimouski. Clientèle : toutes les classes du 3e cycle du Primaire du Bas-Saint-Laurent. Prix – distribués par tirage au sort :

  • Pour les classes participantes : 3 séries de volumes de la littérature québécoise.
  • Pour le personnel enseignant : 2 prix de 150$ chacun en argent pour permettre une activité culturelle avec les élèves (visite d’un lieu culturel, musée, théâtre, galerie d’art, accueil d’un écrivain ou d’un artiste dans la classe).

Les Dictées

La Société nationale de l’Est du Québec et le Cégep de Rimouski s’associent pour organiser une dictée s’adressant à tous les étudiants et étudiantes et au personnel du Cégep. Une bourse de 100 $ est offerte en prix pour une dictée sans fautes et des cartes-cadeau d’une valeur de 50 $, offertes par la SNEQ, la Librairie L’Alphabet et la Coop Coopsco, sont attribuées aux étudiants et étudiantes ayant obtenu les meilleures notes.  Des dictionnaires Larousse sont également offerts en prix de participation.

Fête nationale du Québec

Chaque année la SNEQ coordonne l’organisation de la Fête nationale au Bas-St-Laurent.

La Fête nationale du Québec, des origines à nos jours

Les célébrations du 24 juin trouvent leurs origines dans un passé immémorial. Historiquement, elles sont associées aux célébrations antiques du solstice d’été en même temps qu’aux fêtes agraires qui marquaient autrefois le début de l’été, y compris chez les Amérindiens. Durant le premier millénaire de notre ère, les célébrations du solstice d’été furent christianisées en Europe ; elles atteignirent une importance majeure au moyen âge et l’Église catholique plaça le caractère rituel et sacré de la fête sous le patronage de Saint-Jean-Baptiste. Dès les débuts de la Nouvelle-France, nos ancêtres importèrent cette fête d’Europe et la perpétuèrent, le clergé s’efforçant, avec plus ou moins de succès, d’en abolir les éléments païens. De cette coutume, le 24 juin 1834, s’institua, autour de Ludger Duvernay*, « la Saint-Jean-Baptiste » comme Fête nationale. Par la suite, tantôt regroupés autour de l’Église, tantôt autour des Sociétés patriotiques, les Canadiens-français ont progressivement vu dans la Saint-Jean, l’expression privilégiée de leur identité nationale et l’histoire s’en est suivie :

  • en 1925, la législature de Québec déclare le 24 juin congé férié
  • le 21 janvier 1948, le drapeau fleurdelisé est consacré officiellement drapeau du Québec
  • à la fin des années 60, au Québec, suite à la tenue d’États généraux, l’appellation Canadiens-français est  délaissée pour celle de Québécois
  • Le 11 mai 1977, de par un arrêté en Conseil signé par René Lévesque, les Québécois voient  la Saint-Jean devenir Fête nationale et légale (fériée et chômée) du Québec
  • 1978 : création d’un Comité organisateur de la Fête nationale
  • Depuis 1984, la coordination de la Fête est assurée par le Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ)

La Fête nationale du Québec a pris, avec le temps, de plus en plus d’ampleur. Dans des centaines de lieux de fête, des milliers de Québécoises et Québécois célèbrent leur fierté et leur appartenance au Québec. D’une fête de la grande famille canadienne-française à la Fête du peuple québécois, la Fête nationale du Québec constitue la fête de tous ceux et celles qui composent le Québec d’aujourd’hui. Source : www.fetenationale.quebec/fr/a-propos/histoire

La Grande Tablée

Chaque année, lors de la Fête nationale, la Société d’action nationale de Rivière-du-Loup organise une Grande Tablée, une occasion de resituer notre histoire et de nous rappeler notre mission.

La Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-Cyprien organise elle-aussi, à l’occasion de la Fête nationale de patriotes, une Grande tablée mémorable.

Les origines de la Grande tablée

La Tablée est l’une des plus vieilles traditions de la Saint-Jean. Son origine remonte aux vieilles coutumes françaises. Au tout début de la colonie, le 24 juin de chaque année, le curé recevait les notables pour le dîner et le soir, c’était au tour du gouverneur d’offrir l’hospitalité pour le souper. Bien sûr, l’un et l’autre rivalisaient de décorum et de faste. On portait des toasts, qu’on appelait à cette époque des santés, au roi de France, à l’Évêque de Québec, au Gouverneur, etc. Ce n’est qu’en 1834, avec la fondation de la Société-Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qu’apparaît la Tablée dans sa forme connue et depuis établie. Le 24 juin de cette année-là, Ludger Duvernay , dans l’intention d’unir les patriotes autour des 92 résolutions, conçut le projet d’une fête annuelle dont la manifestation principale serait un banquet. Duvernay rassemble 60 convives dans les jardins d’un jeune avocat montréalais, monsieur McDonnell, ami des patriotes. Partageant la flamme de Duvernay, Jacques Viger, maire de Montréal, Louis-Hippolyte Lafontaine et bien d’autres y firent des discours patriotiques dans le but d’unir les francophones contre le gouvernement hostile. Les Tablées d’aujourd’hui se veulent un rappel de nos racines  historiques et patriotiques.

Accent Bleu

Vous pouvez vous procurer les produits de fierté québécoise Accent Bleu via la SNEQ. Fondée en 1992, Accent Bleu est une entreprise entièrement québécoise qui agit comme distributeur officiel de produits de fierté. Du fleurdelisé aux produits officiels de la Fête nationale du Québec, Accent Bleu vous permet d’afficher vos couleurs et de contribuer au rayonnement de la fierté québécoise. Téléchargez le catalogue Accent bleu » Visitez le site www.accentbleu.com »

La journée nationale des patriotes

Cette journée nationale des Patriotes, organisée à Saint-Denis-sur-Richelieu et célébrée à travers le Québec, vise à commémorer les luttes des Patriotes de 1837-1838 pour la liberté, la reconnaissance nationale de notre peuple et la démocratie. Depuis novembre 2002, la Journée nationale des Patriotes se tient le lundi précédant immédiatement le 25 mai de chaque année. À cette occasion, des événements, des commémorations et des activités à caractère historique sont organisés dans diverses régions du Québec. Il faut remonter jusqu’en 1937 pour voir apparaître une des premières commémorations publiques des Patriotes : les fêtes du centenaire de 1837 organisées par des citoyens de Saint-Denis-sur-Richelieu. Ce n’est toutefois que vingt-cinq années plus tard (l’année 1962 marque le 125e anniversaire de la Bataille de Saint-Denis) que débute annuellement en novembre un rassemblement à la mémoire des Patriotes. Depuis cette date, sans interruption, des Québécois et des Québécoises se rassemblent en novembre à Saint-Denis-sur-Richelieu pour commémorer les faits et gestes des Patriotes de 1837-1838. En 1982, le gouvernement du Québec reconnaît l’importance des événements de 1837-1838 en proclamant par décret, le 6 octobre 1982, la Journée des Patriotes le dimanche le plus près du 23 novembre dans le but d’honorer la mémoire des Patriotes. En 1994, la Chambre des communes adopte une motion reconnaissant officiellement la contribution historique des Patriotes du Bas-Canada à l’établissement d’un système de gouvernement démocratique. Le 20 novembre 2002, le gouvernement du Québec déplace la Journée des Patriotes de novembre vers le mois de mai et proclame par décret (NO 1322-2002) que dorénavant la Journée des Patriotes soit désignée Journée nationale des Patriotes et qu’elle coïncide avec le lundi précédant immédiatement le 25 mai de chaque année dans le but d’honorer la mémoire des Patriotes. Ce texte est reproduit ici avec l’aimable autorisation de la Maison nationale des Patriotes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*