M. Alain Martineau : nouveau président de la SNEQ

Rimouski, 29 avril 2009. Lors de sa dernière assemblée générale annuelle, tenue le 25 avril dernier, la Société nationale de l’Est du Québec a élu un nouveau président en la personne d’Alain Martineau. M. Martineau est membre du conseil d’administration depuis 2008 et succède à Mme Kédina Fleury-Samson qui n’a pas renouvelé son mandat à la présidence.

M. Martineau est secondé dans sa tâche par MM. Robert Daigle, 1er vice-président, Gilles Gaudreault 2e vice-président, Lucien Cimon, trésorier, Marc-André Imbeault, secrétaire ainsi que par Mme Jeanne Saint-Louis, administratrice et MM. Adem Caron,  Armor Dufour et Alexis Dupuis, administrateurs.

Toute l’équipe est déjà à l’œuvre dans la poursuite des objectifs à atteindre pour accomplir la mission de la SNEQ.

photo-ca-2009

De gauche à droite :

1ère rangée : Marc-André Imbeault, Jeanne Saint-Louis, Alexis Dupuis, Adem Caron

2e rangée : Gilles Gaudreault, Alain Martineau, Armor Dufour, Lucien Cimon, Robert Daigle

Le prêt d’honneur de l’est du Québec remet ses bourses 2009

Rimouski, le 28 avril 2009. – Fondé dans les années 60, le Prêt d’Honneur de l’Est du Québec est un organisme dont l’objectif est de venir en aide à des étudiants méritants, qui font preuve de persévérance et dont les ressources financières sont limitées.

Les membres du conseil d’administration du PHEQ sont fortement convaincus que la mission de leur organisme est toujours très actuelle d’autant plus qu’il est le seul de notre région à venir en aide aux étudiantes et aux étudiants de niveau secondaire professionnel, collégial et universitaire qui sont aux prises avec des difficultés financières qui peuvent mettre en danger la poursuite de leurs études.

Grâce à une campagne de financement menée auprès du public durant les derniers mois de l’année 2008 et à une gestion très serrée de son portefeuille, le PHEQ est fier de pouvoir remettre cette année un montant de 6 500 $ en bourses à des étudiantes et étudiants de 13 institutions scolaires de notre région, soit une bourse de 500 $ pour chacun d’entre eux.

Pour l’année 2009, les boursières et boursiers du Prêt d’Honneur de l’Est du Québec sont :

Lucie De Champlain, de l’Université du Québec à Rimouski

Gino Roy, du Cégep de Rivière-du-Loup

Maxime Caya, du Cégep de Matane

Emmanuelle Boily,du Cégep de la Pocatière

Nathalie Côté, du Cégep de Rimouski

Louise Doucet, du Centre matapédien d’études collégiales

Simon Roy, du C.F.P. Pavillon-de-l’Avenir de Rivière-du-Loup

Sébastien Proulx, du C.F.P. d’Amqui

Jean-Marc Ouellet, du C.F.P. de Matane

Cathy Doiron, du C.F.P. de Mont-Joli-Mitis

Daniel Parent, du Centre de Formation Rimouski-Neigette

Mélanie Chouinard Gagné, du C.F.P. du Fleuve-et-des-Lacs de Trois-Pistoles

Isabelle Manseau, du C.F.P. du Fleuve-et-des-Lacs de Cabano

Les membres du conseil d’administration du PHEQ tiennent à remercier leurs généreux donateurs ainsi que la Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ). Ils remercient également les responsables des institutions scolaires du Bas-Saint-Laurent pour leur collaboration.

Grand concours national présenté par Rock Détente

Le Comité de la Fête Nationale en profite pour lancer un grand sondage permettant au public de choisir lui-même le nouveau GÉANT qui s’ajoutera au Défilé 2009 parmi les noms suivants, proposés par différents groupes de discussion :

Personnages historiques

  • Louis-Joseph Papineau
  • Irma Levasseur
  • Chevalier de Lorimier

Personnages symboliques

  • Le Sieur de Saint-Laurent
  • La Marmaille
  • La Jarnigoine

Le choix du public se fera à travers le réseau Rock Détente et via leur site Web www.rockdetente.com. Les descriptions des Géants mis en nomination sont disponibles uniquement sur le site de la Fête nationale à Montréal soit le www.fetenationale-montreal.qc.ca .

Le Comité de la Fête nationale fera construire le GÉANT qui recueillera le plus de votes. Parmi toutes les personnes qui auront voté, un couple méritera un voyage de rêve en Gaspésie offert par les Fêtes du 475e anniversaire de Gaspé. Pour découvrir les festivités organisées dans le cadre du 475e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier à Gaspé, rendez-vous au www.475gaspe.com .

Pour en savoir davantage sur les détails de la Tournée, les Géants en nomination et les Géants déjà existants, consultez le fetenationale-montreal.qc.ca

La Tournée des Géants de la Fête nationale

La Tournée des Géants de la Fête nationale
s’arrête au Foyer Hydro-Québec de la salle Desjardins-Telus
du 17 au 22 mars 2009

Rimouski, le 11 mars 2009. L’année 2009 marque les 175 ans d’existence de la Fête nationale du Québec et, pour lancer les festivités, le Comité de la Fête nationale à Montréal invite les Québécoises et Québécois de partout au Québec à venir découvrir les Géants de la Fête nationale et à en apprendre davantage sur l’histoire des 175 ans de la Fête dans le cadre de la Tournée des Géants. Présents depuis l’édition 2007 du défilé de la Fête nationale à Montréal, les GÉANTS sont des effigies gigantesques qui représentent notre patrimoine, notre histoire ou des thèmes inspirés de notre culture populaire.

Ainsi, du 17 au 22 mars, la Société nationale de l’Est du Québec et le Comité de la Fête nationale à Montréal invitent la population à venir admirer les Géants représentant Ludger Duvernay, instigateur de la Fête nationale en 1834 et fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Félix Leclerc, présenté par le Mouvement national des Québécoises et Québécois, une icône de la chanson québécoise et Marie Moisson de l’UPA, représentante des femmes et des hommes qui cultivent le sol québécois et dont le travail permet de nourrir des millions de gens au Québec et ailleurs. L’exposition des Géants de la Fête nationale dans le Foyer Hydro-Québec de la salle Desjardins-Telus, est l’occasion toute indiquée pour découvrir ces structures majestueuses et de faire un retour sur 175 ans d’histoire.

Pour en savoir davantage sur les détails de la Tournée, les Géants en nomination et les Géants déjà existants, consultez le

fetenationale-montreal.qc.ca

Cinq à sept politique sur l’identité québécoise

La Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ) en collaboration avec le Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ) sont heureux de vous inviter à un cinq à sept politique. Pour cette occasion, monsieur Mathieu Bock-Côté, sociologue, fera une présentation ayant pour sujet « De la crise des accommodements raisonnables à la Commission Bouchard-Taylor : pour une défense décomplexée de l’identité québécoise ».

Depuis un peu plus d’un an, le débat politique québécois s’est métamorphosé. À travers la controverse des accommodements raisonnables, qui a révélé au grand public la crise du multiculturalisme québécois, jusqu’à la Commission Bouchard-Taylor, on aura vu la place croissante occupée par le problème de l’identité nationale. Pourtant, on le constate, une bonne partie des élites québécoises cherche à le refermer au plus vite. Selon ces élites, la question de l’identité nationale serait trop importante pour être laissée à la population. On aura même entendu Gérard Bouchard expliquer sereinement aux médias que le travail de sa Commission n’était pas d’écouter les doléances de la population, mais bien de la convaincre à tout prix des vertus du multiculturalisme. Pour une bonne partie de l’intelligentsia médiatique et universitaire, il faut au plus vite dissoudre la question de l’identité québécoise dans une pensée unique politiquement correcte où ceux qui critiquent le multiculturalisme sont taxés de xénophobie et de racisme.

Dans cette conférence, Mathieu Bock-Côté se propose de retracer la crise actuelle de l’identité québécoise en montrant de quelle manière elle s’inscrit plus vastement dans l’héritage politique et idéologique du dernier référendum, marqué par une mauvaise conscience catastrophique qui aura criminalisé à toutes fins pratiques la défense de la majorité francophone dans le débat politique.

Après avoir soulevé et questionné les différents enjeux entourant la controverse actuelle, puis lui avoir redonné sa dimension historique, il proposera aussi plusieurs pistes de réflexion pour assurer de manière décomplexée la défense de l’identité collective dans un contexte politique enfin favorable, pour la première fois depuis une dizaine d’années, aux nationalistes québécois.

Ancien collaborateur de Bernard Landry (2003-2004), Mathieu Bock-Côté est diplômé en philosophie et poursuit actuellement un doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Auteur de plusieurs articles concernant la politique québécoise, le conservatisme occidental, le progressisme contemporain et le multiculturalisme, il intervient aussi régulièrement sur les questions d’actualité, dont il est un commentateur recherché, en plus d’être régulièrement invité comme conférencier sur les questions touchant à l’avenir du Québec.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer

le mardi 30 octobre 2007 à 17 heures,
à la salle Alphonse-Desjardins du Musée régional de Rimouski,
35, rue Saint-Germain Ouest.

Les places étant limitées, prière de réserver au numéro 418 723-9259 ou par courriel à sneq@globetrotter.net, l’entrée est libre!

Mieux comprendre l’économie pour mieux voir le Québec

La Société nationale de l’Est du Québec est heureuse de vous inviter à la conférence de Monsieur Robert Laplante, directeur de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).

Cette conférence se tiendra le mardi 15 février à 19 h 30
à la salle Alphonse-Desjardins du Musée régional de Rimouski
35 rue Saint-Germain Ouest.

L’Institut de recherche en économie contemporaine est une jeune institution scientifique vouée à la recherche en économie et à la promotion des compétences québécoises dans ce vaste domaine. Elle conduit de nombreux projets de recherche dans divers domaines, allant de la finance à l’économie sociale en passant par l’économie du savoir et la fiscalité.

C’est sans contredit la création de l’Indice Québec qui constitue la plus importante contribution de l’IRÉC au développement du Québec et de son économie. Cette réalisation et de nombreux autres projets font de l’IRÉC une institution dont le rôle et les contributions au développement du Québec laissent entrevoir des perspectives très prometteuses.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer, l’entrée est libre!