Le caveau

Depuis le 15 septembre 1996, à l’intérieur du Caveau, sous la sculpture en forme de pyramide, à l’Est du siège social de la Société nationale de l’Est du Québec, dorment des messages, des objets, des documents vidéo, des coupures de presse, des textes personnels légués par des personnes, des organismes, des municipalités.  Créé par Diane Carrier, artiste-sculpteur de la région, alors étudiante en arts visuels à l’Université du Québec à Rimouski, le Caveau marquait les 50 ans d’existence de la Société nationale de l’Est du Québec.

En septembre 2021, 25 ans plus tard,  le Caveau sera ouvert et les objets qu’il contient seront dévoilés et exposés, pour plusieurs en présence des personnes qui les ont déposés, pour d’autres, par des héritiers, des directions d’organismes, des nouveaux élus de municipalités et de circonscriptions, des Sociétés Saint-Jean-Baptiste ou des Sociétés d’action nationale.

Les objets  en question devaient marquer une époque mais aussi exprimer une vision projetée du Québec et de la région en 2021, vingt-cinq ans plus tard.

La SNEQ demandait alors aux légataires volontaires de laisser en héritage un souvenir, une prédiction, une description, des vers ou de la prose, un message du temps présent ou un objet en voie de disparition, ou encore un texte mémorable.  Pour marquer ces demandes et en teinter l’essence,  un extrait de la chanson Chacun porte son âge de Gilles Vigneault orne les quatre côtés de la pyramide : “Chacun porte son âge, sa pierre et ses outils pour bâtir son village, sa ville et son pays”.

Voir les photos du caveau »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*