La Société nationale de l’Est du Québec est fière d’être partenaire du Prêt d’honneur de l’Est du Québec


Rimouski, Matane, Rivière-du-Loup, le 30 JUIN 2019. Fondé en 1969, le Prêt d’Honneur de l’Est du Québec est un organisme de bienfaisance dont l’objectif premier est de venir en aide à des étudiants méritants, de niveau post-secondaire, qui font preuve de persévérance et dont les ressources financières sont limitées. 

Les membres du conseil d’administration sont convaincus que la mission du PHEQ est toujours actuelle d’autant plus qu’il est le seul organisme de notre région à venir en aide aux étudiantes et aux étudiants de niveau secondaire professionnel, collégial et universitaire qui sont aux prises avec des difficultés financières qui peuvent compromettre la poursuite de leurs études.

Grâce à une campagne de financement public et à une gestion très serrée de son portefeuille, le PHEQ est très fier de pouvoir remettre cette année la somme de 12 000 $ en bourses de soutien financier à des étudiantes et étudiants de 27 institutions scolaires de notre région. Le PHEQ en plus d’avoir choisi de moduler les bourses selon le niveau d’enseignement a aussi décidé d’offrir des bourses de 250 $ à des étudiants des Centres de formation ou d’éducation des adultes. Le PHEQ offrira donc une bourse de 1 000$ pour le niveau universitaire, cinq bourses de 750 $ pour le niveau collégial, huit bourses de 500 $ pour les élèves provenant des Centres de formation professionnelle et 13 bourses pour les CEA /CFA.

L’année 2019 marquant le cinquantième anniversaire du PHEQ, le conseil d’administration a décidé de souligner cet événement non pas en organisant des festivités mais bien en offrant 4 800 $ de plus en bourses de 200 $ chacune à des élèves des mêmes institutions énumérées ci-dessus mais en ayant l’objectif, cette fois, de souligner la détermination et la persévérance d’élèves et d’étudiants qui sont des modèles pour leurs collègues,

Pour l’année 2018-2019, les boursières et boursiers du Prêt d’Honneur de l’Est du Québec sont :

Félix Rioux et Marie-Anne Bélanger de l’Université du Québec à Rimouski

Stéphanie Bernard et Émile Cyr-Perreault du Cégep de Rimouski

Felipe Fortier et Gabrielle Gratton du Cégep de Rivière-du-Loup

Tristan Rouleau-Grosset et Pearl Wagner du Cégep de Matane

Lise Langlais et Sandrine Bouchard du Cégep de la Pocatière

Érika Marcoux et Camille Bélanger du Centre matapédien d’études collégiales

Yannick Thériault Lavoie, Julien Robinson et Vanessa Gauthier du C.F.P. Pavillon-de-l’Avenir de RDL

Rickky Gagné-Leblanc et Alexandre Potvin du C.F.P. d’Amqui

Samuel-Synnett-Laflamme et Nicolas Laplante du C.F.P. d’Amqui (CFOR)

Maude Richard-Charrette et Suzan Coulombe-Laflamme du C.F.P. de Matane

Karine Lévesque et Éden Brisson Stuart du C.F.P. Rimouski-Neigette

Jeannine Lévesque et Diane Lavoie du C.F.P. du Fleuve-et-des-Lacs de Témiscouata-sur-le-Lac

Annie Corbin-Desbiens et Jérémy Gagnon du C.F.P. de Trois-Pistoles

Suzanna Delarosbil et Vincent Leclerc du C.F.P. Mont-Joli-Mitis

Raphaël Côté et Xavier Dionne de la Maison familiale rurale (formation aux adultes)

Amélia Gadoury et Jany Levasseur Saint-Amand du CEA de la Vallée

Alexandre Gagné et Mathieu Fournier du CEA de Matane

Frédérique Brassard et Stéphanie Lajoie du CEA de Rivière-du-Loup

Tiffany Michel-Pien et Caroline Pien-Morin du CEA de Saint-Pascal

Vanessa Rioux et William Saucier-Walsh du CEA de La Pocatière

Jenny Tardif et Monique Théberge du CFA Mont-Joli-Mitis

Fanny Belzile et Geneviève Tremblay du CEA du Fleuve-et-des-Lacs de Trois-Pistoles

Branden Bérubé Germain du CEA de Squatec

Raphaël Bérubé et Nancy Ruest du CEA du Fleuve-et-des-lacs de Témiscouata-sur-le-Lac

Byanka Belisle du CEA du Fleuve-et-des-lacs de Dégelis

Tony Comeau du CEA du Fleuve-et-des-lacs de Pohénégamook

Patrick Fournier et Jennifer Roy du CFA Rimouski-Neigette

 

Les membres du conseil d’administration du PHEQ tiennent à remercier leurs généreux donateurs ainsi que la Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ). Ils remercient également les responsables des institutions scolaires du Bas-Saint-Laurent pour leur collaboration exceptionnelle.

 

La thématique de la Fête nationale du Québec est dévoilée

Affiche thématique 2019

Rimouski, 5 mars 2019 –  La Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ), membre du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) est fière de présenter la thématique 2019 de la Fête nationale du Québec : « Un monde de traditions ». Pour sa 185e édition, la Fête nationale souhaite célébrer les traditions du Québec. Si elles témoignent de notre passé, elles s’inscrivent également dans l’ère contemporaine, puisqu’elles se transforment au rythme de nos coutumes modernes. Nos traditions ont façonné et façonnent encore le Québec d’aujourd’hui.

De la musique TRAD québécoise qui nous fait taper du pied, danser au son des violons enflammés et qui nous rappelle les réunions joyeuses et les retrouvailles familiales, en passant par nos traditions culinaires, artisanales ou culturelles, ce sont les racines de notre culture unique qui sont mises de l’avant. Cette année, la campagne se décline en deux affiches. Le premier visuel propose un violon, symbole par excellence de la musique TRAD qui occupe une grande place dans l’imaginaire québécois. Si la culture québécoise pratique tous les jours les arts avec succès, c’est sans doute dans le domaine de la chanson que la tradition québécoise est la plus forte! La deuxième affiche met en évidence une pagaie : elle fait référence aux Premières nations qui nous ont permis de voguer sur notre fleuve majestueux et dans le ciel de la Chasse-Galerie ou encore de découvrir notre or bleu. Créée par Onquata, la pagaie est une création originale d’artisanes Wendat de Wendake, un projet mère-fille qui unit les traditions ancestrales et contemporaines. Bien sûr, notre traditionnel fleurdelisé occupe une place de choix sur les deux affiches au cœur de cette campagne.

Fête de tous les Québécois, les célébrations des 23 et 24 juin sont synonymes de fierté et rassemblent plus de 2,5 millions de personnes par l’organisation de plus de 6 000 activités festives et de commémoration, réparties sur plus de 700 sites, de Malartic à Cap-au-Renard, en passant par Coaticook et Métis-sur-Mer. La Fête nationale invite toute la population à plonger dans ce monde de traditions et à venir festoyer fièrement sur l’un des nombreux sites.

Coordonner les festivités au Bas-Saint-Laurent représente un mandat important qui nous emballe au plus haut point. Il y a des traditions dans chacune des régions du Québec et cette année, les 23 et 24 juin, ce sera un rendez-vous incontournable pour les mettre à l’avant-scène, les faire connaître et en être fiers parce qu’elles font partie de nous, de notre culture.» mentionne Alain Martineau, président de la SNEQ.

Le programme d’assistance financière aux célébrations locales de la fête nationale 2019  officiellement lancé

Rimouski, le 5 mars 2019 – La Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ) invite les organismes admissibles du Bas-Saint-Laurent qui souhaitent organiser des festivités officielles dans le cadre de l’édition 2019 de la Fête nationale du Québec à soumettre un projet par le biais du Programme d’assistance financière aux célébrations locales (PAF).

Soutenu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et administré par le MNQ, le Programme d’assistance financière vise à promouvoir l’organisation de célébrations qui suscitent la participation et la fierté de toutes les Québécoises et tous les Québécois à la Fête nationale du Québec. « Ce programme d’assistance financière permet de soutenir de nombreux projets de fêtes locales afin que la Fête nationale soit accessible à tous, aux quatre coins du Québec. Rendez-vous de fierté incontournable, la Fête nationale permet la réalisation de nombreuses activités variées et de faire de la Fête nationale un rassemblement unique à l’image des communautés, des familles et des festivaliers qui s’y rencontrent en très grand nombre » déclare Alain Martineau, président de la SNEQ.

Les organismes ou municipalités qui désirent se prévaloir de ce programme ont jusqu’au 5 avril 2019 pour présenter une demande. Si le PAF a fêté l’an dernier son 40e anniversaire en passant au 3.0 avec un formulaire entièrement électronique, ce sera à nouveau le cas cette année, dans le respect de nos valeurs environnementales et du grand virage vert qu’a pris la Fête au cours des dernières années. Les organismes ou municipalités intéressés à déposer un projet peuvent s’informer auprès de leur mandataire régional en communiquant avec Richard Corbin, coordonnateur des Fêtes au Bas-Saint-Laurent, par courriel au richsneq@globetrotter.net ou encore se rendre sur fetenationale.quebec pour accéder au formulaire électronique.

La SNEQ agit à titre de mandataire de la Fête nationale du Québec au Bas-Saint-Laurent. À ce titre, elle représente le MNQ, coordonnateur de la Fête nationale du Québec, au nom du gouvernement du Québec depuis 1984.

Un cadeau de fierté nationale pour le temps des Fêtes !

À la Société nationale de l’Est du Québec, vous pouvez vous procurer plusieurs articles de fierté nationale. Sur les photos qui suivent, vous trouverez un éventail d’objets utilitaires aux couleurs du Québec, de la Fête nationale, du Jour du drapeau ou encore de la Journée nationale des Patriotes. Venez faire un tour; il y en a pour tous les budgets !

20181122_105924

20181121_165736 

JOUR DU DRAPEAU 2019

Le 21 janvier 2019, c’est le Jour du drapeau du Québec !

Symbole puissant de rassemblement, le drapeau du Québec flotte depuis maintenant 71 ans au dessus de 8 millions de citoyens et de citoyennes. La Société nationale de l’Est du Québec souligne à chaque année le jour anniversaire de l’adoption du drapeau fleurdelisé. 

À cette occasion, les enseignants des classes du primaire et du secondaire peuvent organiser une activité de sensibilisation à cet événement important de la société québécoise. 

Vous pouvez communiquer avec nous pour vous procurer une trousse pédagogique qui vous aidera à réaliser une activité de fierté nationale, leur première peut-être.

Sur la photo, vous apercevez le matériel préparé par la SNEQ, à votre intention. Un des administrateurs de la SNEQ peut aussi se rendre dans votre classe et y faire une présentation. Il est cependant important de réserver le plus tôt possible. 

Au plaisir de souligner le FLEURDELISÉ !

20181113_110949

 

Présence de la Société au Salon du livre de Rimouski, édition 2018

La Société nationale de l’Est du Québec a participé avec enthousiasme encore cette année à trois activités reliées au Salon du Livre de Rimouski. Lors de l’ouverture officielle du  salon, le 1er novembre, le président, Monsieur Alain Martineau a remis une bourse de 500 $ à Madame Tina Laphengphratheng, auteure du texte Les faces dégoulinantes, créé spécialement pour le concours orchestré par Madame Katherine Gosselin, professeure au Baccalauréat en création littéraire à l’UQAR. 

Le lendemain, la Société nationale présentait la Dictée de la Bibliothèque Gilles Vigneault. Pour cette occasion, c’est le président d’honneur du Salon du livre, l’auteur Alexandre Jardin, qui a lu aux participants·es un extrait d’une de ces œuvres. Laurie Fortin, étudiante au Cégep de Rimouski, s’est méritée le premier prix et Catherine Babin, membre du personnel de l’établissement,  s’est vue récompenser pour la deuxième année pour une dictée sans faute !

Finalement, le samedi, le concours l’Écorce fabuleuse remettait ses bourses aux jeunes élèves du secondaire dans le cadre de son concours régional annuel.  Le président de la SNEQ a remis à cette occasion une bourse à un élève de l’École Saint-Jean de Rimouski, Monsieur Isma  El Ouafi,  gagnant avec son texte L’Éveil planétaire. 

 Voici le texte de monsieur El Ouafi :

L’éveil planétaire

Alors que la planète bleue filait droit à sa perte, alors que chaque cité gerbait une quantité astronomique de nuages nauséabonds, alors que tout semblait perdu, un scientifique tenta le tout pour le tout et d’un croisement cellulaire désespéré, une plante naquit. Elle semblait tout à fait banale, mais en grandissant, sa capacité d’absorption de gaz carbonique fut démultipliée.

Il n’en fallut pas moins pour que l’humanité saute sur l’occasion.

Aujourd’hui, on retrouve cette végétation partout où l’on pose le regard, que ce soient sur les petits formats présents sur les toits ou les titans majestueux qui peuplent les forêts. La fumée noire qui planait au-dessus de la tête de tous, telle une épée de Damoclès, s’est entièrement résorbée pour ne laisser place qu’à un ciel de saphir orné d’un soleil radieux. Chaque étendue d’eau, autrefois grouillante de corps inertes et de détritus déplorables, est maintenant miroitante et gorgée d’alevins grâce aux travaux de nettoyage entrepris par l’ensemble de la population.

Sur les routes, plus aucune voiture à essence ni même à électricité ne circule. Leurs fabricants ayant été inspirés par la poussée écologique mondiale, elles sont à présent toutes habillées de panneaux solaires. Les maisons et immeubles, aux fenêtres adamantines, sont équipés d’un ingénieux système de récupération d’eau pluviale directement relié au réservoir de la ville. Pendant ce temps, sous leurs pieds, plusieurs milliers de plantes voient le jour et grandissent dans ce qui fut appelé autrefois la permaculture souterraine, là où les minéraux abondent et où le climat est idéal. Partout au Québec, des chambres sismiques semblables ont été érigées, dans l’espoir de pouvoir alimenter les citoyens plus sainement.

Des tonnes d’habitats ont été reconstruits, permettant aux communautés animales de retrouver leur autonomie d’antan. Le concept de dépotoir a été annihilé et la production de ressources non renouvelables, interdite. Tout est maintenant recyclé, puis réutilisé afin de laisser le temps à la planète de régénérer les ressources dans lesquelles l’humain a autrefois puisé excessivement. Chacun des anciens fléaux a été analysé, puis domestiqué, avant de disparaître, le tout dans une reconnaissance écologique.

Il n’est pas encore trop tard. Cela dit, c’est maintenant ou jamais.

Voici le texte de madame Laphengphratheng :

Les faces dégoulinantes

 Je me suis habillée. Un t-shirt manches courtes ligné blanc et bleu marine. Des shorts noirs. Mes Vans aux pieds. Je me suis arrêtée au dépanneur m’acheter un café. Deux sucres, un lait, une crème. Je suis allée au quai, voir les bateaux passer. J’ai pensé à toi à chaque marin aperçu. C’est peut-être toi, dans dix ans, vingt ans. Je me demande s’ils ont un chien, des chats, une femme, des enfants. Si c’est vrai que c’est possible, être heureux loin de ceux qu’on aime. Je me le demande sans cesse pendant que je fais la glue sans cesse. En pensant à toi, à moi et à tout le potentiel entre les deux. Mais toujours, j’aboutis à nos vies en parallèle.

C’est la faute à personne. C’est le trop de vouloir, les horaires, le nécessaire comme faire son lavage, la vaisselle, prendre une douche. Ce sont les quand est-ce que tu arrives, quand est-ce que tu reviens, quand, quand, quand. Et bien sûr, trop souvent les attentes et les déceptions. Mais la mer. C’est surtout la mer. Je sais que tu l’aimes plus que moi.

Pour une fois, je m’en fous de savoir si ça te tente, si tu es trop fatigué, si tu as autre chose à faire. Ce soir oui ce soir. S’il-te-plait. Prends mes morceaux. Ma face ne dégoulinera pas. Je garderai mon cerveau dans ma tête. Je ne le perdrai pas c’est promis. On allumera les lumières de Noël accrochées aux murs dans ma chambre. Ce sera doux. On aura les corps tièdes, les mains moites, les joues rouges. Comme des amants qui apprennent à se connaître.

Tu me demandes si je t’aime encore. Ta face dégouline. Tes joues goutent le sel. Je n’arrive pas à te dire que c’est la mauvaise question. Je n’arrive pas à te dire. J’arrive juste à te faire. Je te fais de la lasagne, du pad thaï, du Kraft Dinner, des lunchs. Surtout des lunchs pour apporter. Je te fais des crises de crisse de folle qui essaye de se contenir à chacun de tes départs et qui te cache sa face dégoulinante pour que tu reviennes. Je te fais le chat avec le bout de mon nez. Je te fais des massages. Je te fais trop de bisous. Et l’amour. Je me toi, sans cesse. Même quand tu n’es pas là. Je te fais de la place dans mon lit, au cas où.  Tu devrais plutôt me demander, si je veux continuer à te faire.

20181102_154421

a=3DE_=_Bl_El_Ouafi_-_Jocelyn_Michaud_=_ CSDP_Crédit Mathieu Gosselin

Image1

Lancement du livre : L’Autre 150e – l’Histoire derrière l’anniversaire

Rimouski, le 15 juin 2018 – Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la Société nationale de l’Est du Québec invitent la population au lancement du livre L’Autre 150e avec la présence de Stéphane Bergeron, député de Verchère et responsable de l’initiative. Cet événement convivial aura lieu le mercredi 20 juin à la Librairie l’Alphabet située au 120, rue St-Germain Ouest à Rimouski, à l’occasion d’un 5 à 7.
« Alors que d’aucuns auraient voulu faire en sorte que la grande flamme fédéraliste renaisse de ses cendres dans la foulée des célébrations entourant le 150e anniversaire de la fédération canadienne, mon collègue à l’Assemblée nationale, Stéphane Bergeron, a, à la demande de notre chef, Jean-François Lisée, coordonné l’opération L’Autre 150e pour parler de notre histoire, mais sous un jour plus objectif et plus révélateur de la réalité du Québec au sein de la fédération canadienne. Cette idée a donné naissance à un excellent ouvrage que nous souhaitons présenter à la population », a déclaré Harold LeBel.
Ce projet de livre destiné à présenter toutes les facettes de l’histoire derrière l’anniversaire de la fédération canadienne est une façon de sensibiliser la population sur notre propre histoire. En se déplaçant à travers le Québec, Monsieur Bergeron souhaite rencontrer les gens pour aborder de manière originale, la face cachée du 150e de la fédération canadienne. « Nous avons comme objectif que L’Autre 150e fasse revivre l’histoire et que l’initiative se déplace, pour visiter des lieux clés de notre histoire. En bref, nous voulons qu’elle vive! », a poursuivi Stéphane Bergeron.
« Les deux historiens qui ont travaillé sur ce livre, Gilles Laporte et Michel Sarra-Bournet, ont fait un excellent travail d’exhumation et de vérification factuelle. Après avoir consulté de nombreux experts, ils ont réussi à consolider un ouvrage cohérent et vivant, qui donne un éclairage neuf sur l’histoire du Québec ! », a conclu le président de la SNEQ, Alain Martineau.
Bienvenue à toutes et à tous !

PRIX DU MÉRITE EN HISTOIRE – 30 mai et 6 juin 2018

Rimouski, le 6 juin 2018. – Le Prix du Mérite en histoire est une initiative du Mouvement national des Québécoises et des Québécois qui vise à promouvoir l’intérêt, le goût et la connaissance de l’histoire du Québec auprès des jeunes et surtout, à souligner leurs efforts dans ce domaine.

Depuis 20 ans, les sociétés affiliées au Mouvement organisent des remises de Prix qui rejoignent des milliers d’élèves, d’enseignants, de parents et d’amis à l’occasion de ces soirées placées sous le signe de la promotion et de la valorisation de l’histoire nationale.

Chaque année, depuis plus de 10 ans, la Société nationale de l’Est du Québec souligne les efforts des élèves méritants en histoire qui étudient au Bas-Saint-Laurent. Cette année, 44 élèves ayant obtenu une note supérieure ou égale à 95 % à l’épreuve ministérielle qui s’est tenue au terme du cours Histoire et éducation à la citoyenneté se sont inscrits à ce prix. Pour la première fois,  la SNEQ a choisi de donner une bourse à chacune et à chacun de ces élèves.  Deux remises ont eu lieu; une à Rivière-du-Loup et une à Rimouski.

Le président de la SNEQ s’est dit heureux que la Société puisse cette année récompenser la totalité des élèves du BSL qui se sont inscrits au Prix et il souhaite que cela soit possible à chaque année à l’avenir. Il remercie aussi les enseignants de leur ardeur et de leur passion pour l’histoire. «Trop souvent, l’histoire est une matière qui n’occupe pas la place qu’elle devrait dans le parcours scolaire alors que la connaissance du passé éclaire nécessairement le présent et façonne immanquablement l’avenir» a-t-il ajouté.

20180530_195514

30.05.2018. – Sur la photo, lors de la première remise, à Rivière-du-Loup, les 22 récipiendaires entourés des administrateurs de la SNEQ,  Adem Caron, Armor Dufour, Noël Thériault et Alain Martineau.

 

MÉRITE 2018 SECTEUR RIMOUSKI B

06.06.2018. – Sur la photo, lors de deuxième remise, à Rimouski, les récipiendaires (14 sur 22) présents posent avec les administrateurs de la SNEQ,  Alain Martineau et Armor Dufour.

Liste des récipiendaires, par maison d’enseignement :

BÉATRICE BÉCHARD                           COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

MARGUERITE CULLEN                       COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

AURÉLIE DIONNE                                 COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

ARIANE DUMAIS                                    COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

RACHEL HARVEY                                   COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

ANNE SAINT-AMAND                            COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

FABRICE TURGEON                               COLLÈGE DE SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE

ELLIOT BÉRUBÉ                                      COLLÈGE NOTRE-DAME (RDL)

JUSTINE CZECH                                      COLLÈGE NOTRE-DAME (RDL)

OLIVIER HARTON                                   COLLÈGE NOTRE-DAME (RDL)

ROSALIE THÉRIAULT                            COLLÈGE NOTRE-DAME (RDL)

KIERAN BÉRUBÉ                                     ÉCOLE DU MISTRAL (MONT-JOLI)

NICOLAS BOUDREAU                            ÉCOLE DU MISTRAL (MONT-JOLI)

GABRIEL LAVOIE                                    ÉCOLE DU MISTRAL (MONT-JOLI)

ÉLIZABETH CARON                                ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

ARIANNE CÔTÉ                                        ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

ANNABELLE DUFOUR                           ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

ALICE LAVOIE                                          ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

CLÉO LEGOUPIL                                      ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

LÉA MARK-GUILLEMETE                     ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

MARIE-ÈVE OUELLET                            ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

SARAH-MAUDE POIRIER                      ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

CHARLES RUEST                                      ÉCOLE PAUL-HUBERT (RIMOUSKI)

ÉLOÏSE LAROCHELLE                            ÉCOLE POLYVALENTE DE LA POCATIÈRE

SOPHIE CHAREST                                    ÉCOLE SECONDAIRE CHANOINE-BEAUDET (ST-PASCAL)

AURÉLIE DUFRESNE                              ÉCOLE SECONDAIRE CHANOINE-BEAUDET (ST-PASCAL)

LAURIE VEILLEUX                                   ÉCOLE SECONDAIRE CHANOINE-BEAUDET (ST-PASCAL)

NÉMIKÉ VÉZINA                                       ÉCOLE SECONDAIRE CHANOINE-BEAUDET (ST-PASCAL)

MARJORIE PLOURDE                             ÉCOLE SECONDAIRE DE CABANO

FLORENCE DESROSIERS-LEPAGE     ÉCOLE SECONDAIRE DE DÉGELIS

SARAH BERNIER                                      ÉCOLE SECONDAIRE DE LA VALLÉE-DES-LACS (SQUATEC)

JULIEN MALENFANT                              ÉCOLE SECONDAIRE DE LA VALLÉE-DES-LACS (SQUATEC)

ADÈLE BOUDREAU                                  ÉCOLE SECONDAIRE DE RIVIÈRE-DU-LOUP

XAVIER BÉRUBÉ                                       ÉCOLE SECONDAIRE DE TROIS-PISTOLES

NICOLAS DUBÉ                                          ÉCOLE SECONDAIRE DE TROIS-PISTOLES

ALEX TREMBLAY                                      ÉCOLE SECONDAIRE DE TROIS-PISTOLES

MARILOU MIOUSSE                                 ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

SIMON-OLIVIER PHILIBERT                 ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

FRÉDÉRIQUE CHAREST-BOURASSA  ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

ALEXIS CHARRETTE                                ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

CATHERINE DESBIENS                           ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

EVAELLE FRANCOEUR                            ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

SOPHIE PELLETIER                                  ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

AUDREY TURCOTTE                                  ÉCOLE POLYVALENTE DE MATANE

Thématique et visuel – Fête nationale du Québec 2018

Photo de Laurence Alberro.

La Fête nationale du Québec présente

« Histoire de héros »

Nos héros nous inspirent et nous poussent à aller plus loin, à nous surpasser.

Rimouski, 5 mars 2018 –  La Société nationale de l’Est du Québec, membre du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) est fière de présenter la thématique 2018 de la Fête nationale du Québec : « Histoire de héros ». Cette année, la Fête nationale célèbre son histoire, ses racines et ses réussites en mettant sous les projecteurs celles et ceux qui ont fait progresser le Québec.

Le visuel met en évidence la future génération de nos héros québécois. Proposant quatre affiches distinctes, la campagne met en lumière nos grands bâtisseurs, nos scientifiques astucieux et inventeurs, nos auteurs créatifs ainsi que nos cinéastes talentueux. Chacune des affiches présente une série de noms de personnalités qui constituent pour les Québécoises et les Québécois autant de modèles à suivre que de véritables inspirations pour le Québec d’aujourd’hui. De plus, 2018  marque également le 70e anniversaire de notre fleurdelisé national et pour le souligner, la Fête nationale lui fait honneur sur l’une de ses affiches.

De toute évidence, les Québécois sont forts comme Louis, courageux comme Jeanne et inspirants comme Fred. Nous voulons célébrer ces qualités qui façonnent notre nation et qui attribuent à notre Québec ce côté héroïque.

Fête de tous les Québécois·es, les célébrations des 23 et 24 juin sont synonymes de fierté et rassemblent plus de 2,5 millions de personnes par l’organisation de plus de 6 000 activités pour tous les goûts, réparties sur 700 sites, de Val-d’Or à L’Anse-à-Beaufils. La Fête nationale invite toute la population à faire partie de l’histoire et à venir festoyer fièrement sur l’un des nombreux sites.

«Chaque année, coordonner les festivités dans la région du Bas-Saint-Laurent  représente un mandat important qui nous emballe au plus haut point. Il y a des héros dans chacune des régions du Québec et cette année, les 23 et 24 juin, ce sera un rendez-vous incontournable pour les mettre à l’avant-scène et en apprendre davantage sur leur contribution au Québec que l’on connaît aujourd’hui» mentionne Alain Martineau, président de la SNEQ.

 

Programme d’aide financière – Fête nationale 2018

Le programme d’assistance financière aux célébrations locales

de la fête nationale 2018 passe au numérique

Rimouski, le 1er mars 2018 – La Société nationale de l’Est du Québec (SNEQ) est heureuse d’inviter les organismes admissibles du Bas-Saint-Laurent qui souhaitent organiser des festivités officielles dans le cadre de l’édition 2018 de la Fête nationale du Québec à soumettre un projet par le biais du Programme d’assistance financière aux célébrations locales (PAF).

Soutenu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et administré par le Mouvement national des Québécois·es (MNQ), le Programme d’assistance financière vise à promouvoir l’organisation de célébrations qui suscitent la fierté de toutes les Québécoises et Québécois et la participation à la Fête nationale du Québec. « Rendez-vous de fierté incontournable, la Fête nationale, grâce à ce programme, permet à de nombreux projets de Fête, aux activités variées, de voir le jour afin de faire de cet événement un rassemblement unique à l’image des communautés. » ajoute le président de la SNEQ, M. Alain Martineau

Les organismes ou municipalités qui désirent se prévaloir de ce programme ont jusqu’au 6 avril 2018 pour présenter une demande. Pour le 40e anniversaire du PAF, dans un souci d’évolution technologique, et de concert avec nos valeurs environnementales, la Fête passe en mode 3.0 avec un formulaire exclusivement électronique. Les organismes ou municipalités intéressés à déposer un projet peuvent s’informer auprès de la Société nationale de l’Est du Québec, mandataire régional, ou encore se rendre sur fetenationale.quebec pour accéder au formulaire électronique.

En 2017, près de 70 projets de Fêtes ont été financés par le programme et par les organismes du milieu et réalisés partout sur le territoire. La Société nationale de l’Est du Québec agit à titre de mandataire de la Fête nationale du Québec pour tout le Bas-Saint-Laurent. À ce titre, elle représente le MNQ, coordonnateur de la Fête nationale du Québec, au nom du gouvernement du Québec depuis 1984.